Abonnez-vous à la lettre d’information

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Recette du Kichari

Kichari

Comme promis dans l’article précédent sur le jeûne, voici la recette du Kichari, une préparation idéale pour une monodiète.

Lorsqu’on fait une diète de kichari on le mange à tous les repas de la journée (2 ou 3). On peut décider de faire durer cela pendant une journée, ou plusieurs. Pour des diètes prolongées, il vaut mieux avoir l’avis d’un thérapeute en Ayurveda qui pourra adapter sur la durée.

L’idée est de manger à sa faim, ne pas se priver et ne pas se forcer. Si on trouve qu’on a pas assez manger à un repas, on en prépare plus au suivant.

Dans cette recette on ajoute à la fin, de la matière grasse (ghee) dans laquelle on aura faites grillées des graines d’épices. L’idée est de rajouter un « coup de feu » en fin de préparation pour rendre le plat plus digeste.

Les Avantages

  • Il est très digeste : le soja vert ou haricot mungo (bien que faisant parti de la famille des légumineuses) est facile à digérer. Les épices que comprend le kichari vont aussi aider à sa digestion.
  • Il est très nourrissant : Il contient la combinaison céréales + légumineuses donc tous les acides aminés essentiels. Il contient aussi une matière grasse, le ghee, ou beurre clarifié, très nourrissant également.
  • C’est bon!
  • C’est plutôt économique comparé aux cures de jus de légumes par exemple.

Ingrédients

pour 1 personne

Ingrédients
40g riz basmati blanc
60g haricot Mungo (mung)
2 grosses càc coriandre en poudre
1 grosse càc curcuma en poudre
1 grosse càS ghee (beurre clarifié)
2 càc graines de moutarde
1 càc graines de cumin vert

Préparation du Kichari

Faire tremper les haricots mungos la veille ou plusieurs heures avant
Faire tremper le riz au moins 2 heures avant

  1. Égoutter et rincer les mungos qui ont trempés
  2. Les faire cuire dans l’eau avec la coriandre et le curcuma. Ajouter de l’eau au fur et à mesure si besoin.
  3. Lorsque les haricots mungos sont mi-cuits, on rince le riz et on l’égoutte puis on le mélange aux mungos.
  4. On laisse cuire jusqu’à que toute l’eau ait été absorbée. Si besoin ajouter de l’eau au fur et à mesure s’il n’y en a pas assez pour la cuisson. A la fin la préparation doit avoir un aspect léger de « bouillie » comme un porridge.

Dans une petite casserole séparée :

  • Faire fondre le ghee
  • Faire griller les graines de cumin et de moutarde
  • Lorsque les graines ont grillées, incorporer la préparation au mélange mungo-riz (attention, l’huile chaude peut avoir un côté « explosif »)

Notes :

  • Pour être dans l’esprit mono diète il faut ajouter peu voir pas du tout de sel. On l’ajoute plutôt en fin de cuisson.
  • Le riz peut être remplacé par du quinoa qui a un effet plus « réchauffant »
  • On peut aussi éventuellement ajouter quelques épices chauffantes comme les mélanges trikatu ou hingashtak

Bon appétit!

4 réponses pour “Recette du Kichari”

  1. Elizabeth dit :

    Merci Léa, je vais bientôt essayer cette recette.

  2. Fabien dit :

    C’est un plat très réconfortant et sain !
    J’adore y ajouter quelques graines de sésame avec la moutarde et le cumin.

  3. Véronique Beaussillon dit :

    Merci Léa.
    Ou peut on se procurer le ghee sur Caen?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.